La loi est entrée en vigueur ! Nous avons votre solution idéale

Depuis le 1er juillet 2022, toutes les activités commerciales doivent proposer un moyen de paiement électronique à leurs clients

Les consommateurs belges veulent avoir le choix sur la manière de régler leurs paiements, et leur préférence s'oriente de plus en plus vers le paiement électronique, que ce soit chez le coiffeur, dans un café ou chez le médecin.

Découvrons ensemble la solution qui vous convient ›
Plus d'informations sur cette loi ›

 


 

Les Belges utilisent de plus en plus leur carte bancaire, smartphone ou tout autre moyen de paiement électronique pour effectuer leurs achats. Il est donc dans l’intérêt des commerçants de ne pas rester en marge et de proposer des solutions de paiement variées. 

 

2 belges sur 3
ont peu ou pas d’argent
liquide en poche*

89%
des consommateurs belges préfèrent payer
par voie électronique*

11,4%
ont déjà quitté un commerce qui n’acceptait pas le paiement électronique*

 

Vous avez des questions à propos de la loi ?
Consultez notre FAQs ›

Trouvez votre solution idéale

promo

 

Notre solution de paiement tout-en-un

Que ce soit avec ou sans contact, via des terminaux fixes ou mobile, ou encore grâce à une simple appli sur un Smartphone, Worldline a développé un ensemble de solutions pour le paiement électronique, chacune adaptée à votre activité et à votre budget.

Découvrez ici toutes nos solutions de paiement tout-en-un !
Essayez gratuitement pendant 2 mois.

Je souhaite être recontacté  ›
ou appelez-nous au 078 055 001

 

Avec notre solution SoftPos, votre smartphone ou tablette Android devient un terminal de paiement (mobile) pour votre point de vente.

Vous souhaitez accepter les paiements électroniques sans posséder un terminal ? Avec votre smartphone ou tablette Android et l’application SoftPos, vous traitez les paiements sans contact rapidement et facilement via la technologie NFC.

SoftPos est idéal pour les commerçants procédant à un nombre limité de transactions. Lors de l'ouverture d'un nouveau commerce, d'une boutique éphémère ou pour certains événements, le nombre de transactions peut ne pas être (encore) assez élevé pour justifier le coût d'une solution de paiement régulière.

Plus'info ›


 

Utilisez-vous un système de réservation et souhaitez-vous empêcher les gens de ne pas se présenter ?
Envoyez-leur une demande de paiement anticipé avec notre solution de paiement Pay by Link.

 

 

Les avantages du paiement électronique

lock icon

Sécurisé

Plus sûr contre le vol car moins d'argent liquide en circulation et moins de transports de fonds à prévoir.

cards accelerate

Rapide

L'argent déposé instantanément sur votre compte bancaire génère des revenus plus rapidement et gain de temps car tout se règle en quelques secondes.

stars icon

Confortable

Plus hygiénique, plus de comptage de billets et moins de transport.

 

 

 

« Le service fourni par Worldline est incroyable et la rapidité de réaction en cas de problème est
admirable ! Lorsqu’une panne technique survient, il suffit souvent d’envoyer un e-mail et, en un rien de temps, votre terminal est réparé ou remplacé. C’est un service dont je ne pourrais pas me passer. »

             Sebastien Broucke, manager chez Boulangerie Thirion

 

 

Thirion-testimonial

 

Contact

Veuillez compléter vos coordonnées ci-dessous et nous déterminerons ensemble la solution qui offre une réponse adaptée à votre activité et vos envies. Ou si vous voulez plus d'informations, vous pouvez consulter la FAQ ici.

  •  
  • *
  • *
  • *
  •  
  • *
  • *
  •  
  • *
  •  
  •  
     
  • FAQs

    • En quoi consiste la nouvelle loi votée par le gouvernement belge?

      A partir du 1er juillet 2022, les commerçants belges devront offrir à leurs clients au moins un moyen de paiement électronique. Le choix du mode de paiement électronique proposé appartiendra entièrement au commerçant, et le paiement en espèces restera toujours possible. Les commerçants pourront choisir parmi de nombreuses solutions de paiement celle qui sera la mieux adaptée à leurs besoins et budget.

       

    • Pourquoi cette nouvelle loi?

      - Lutter contre le blanchiment d’argent et la fraude fiscale.

      - Laisser la liberté aux consommateurs de choisir leur moyen de paiement privilégié. Le paiement par cash reste possible, mais si le consommateur souhaite payer de manière électronique, il doit également en avoir la possibilité.

      - On observe en effet que de plus en plus de Belges privilégient le paiement électronique. Selon une étude d’iVOX réalisée pour le compte de Febelfin en 2019, 89% des consommateurs belges préfèrent payer par voie électronique et 11,4% ont déjà quitté un commerce qui n’acceptait pas le paiement électronique. Cette tendance a été renforcée par la pandémie comme le montrent les chiffres récents publiés par Worldline.

      - Cette transition représente donc une évolution naturelle vers plus de paiements électroniques pour répondre au comportement d’achat changeant des consommateurs.

       

    • Qui est concerné par cette nouvelle mesure?

      La mesure est applicable à tous les commerçants belges, professionnels libéraux ainsi que les ASBLs et ONGs pour autant que ceux-ci exercent des activités commerciales.

       

    • Certains commerçants sont peu enclins à se munir d’un système de paiement électronique à cause du coût de ce dernier et du coût de transaction. Est-ce justifié ?

      Il est vrai que la location et/ou l’achat d’un terminal de paiement entraine un certain coût, mais il existe de nombreuses solutions de paiement avantageuses, adaptées à toutes les formes de commerce. Les commerçants pourront choisir celle qui convient le mieux à leur budget et à leurs besoins.

      - Packs tout-en-un à partir de 1 euro par jour (terminal inclus).

      - Solution de paiement via un lien sécurisé - Pay By Link – permettant d’accepter tous les paiements via un email, un sms ou tout autre canal de messagerie. 

      - Tap on mobile (bientôt disponible en Belgique) où le smartphone du commerçant pourra servir de terminal de paiement.

      - Terminal de paiement XENGO à partir de 99€ – efficace pour les commerçants occasionnels qui ne font pas beaucoup de transactions électroniques.

      - Try & Rent : tous les Packs Worldline pourront être testés gratuitement pendant 2 mois.

      - Vous ne savez pas quelle solution choisir? Testez notre simulateur sur masolutiondepaiement.be

      Il est également important de rappeler que l’achat d’un terminal de paiement est déductible fiscalement à hauteur de 125 % jusqu’au 31 décembre 2022.

      A noter également que le paiement électronique est moins onéreux que le paiement en cash, selon l’Observatoire des Prix. En fonction du profil du commerçant, le coût de transaction d’un paiement électronique varie en effet entre 0,11 et 0,23€ contre 0,29€ pour le paiement en espèces.

       

    • Y aura-t-il des mesures fiscales favorables pour ceux qui installeront une solution de paiement électronique pour se conformer à la loi ?

      A l’heure actuelle, les commerçant bénéficient d’une déduction fiscale majorée à hauteur de 125% pour l’achat d’un terminal de paiement, et ce jusqu’au 31 décembre 2022.

       

    • Pourquoi la loi ne prévoit-elle pas une déduction fiscale à plus long terme?

      Nous ne sommes pas en mesure de répondre à cette question, la décision relève du gouvernement.

    • Cette mesure n’a-t-elle pas pour but la disparition du cash ?

      Cette mesure ne vise pas la suppression du cash, car le paiement en espèce restera toujours possible. Mais si le consommateur souhaite payer de manière électronique, le commerçant doit également pouvoir lui offrir cette possibilité. C’est au client final que reviendra la décision du moyen de paiement.

      A l’heure actuelle, on observe que de plus en plus de consommateurs belges privilégient le paiement électronique. Cette tendance a été renforcée par la pandémie comme le montrent les chiffres récents publiés par Worldline. Par ailleurs, une étude d’iVOX réalisée pour le compte de Febelfin en 2019 a montré que 89% des consommateurs belges préfèrent payer par voie électronique et 11,4% ont déjà quitté un commerce qui n’acceptait pas le paiement électronique.

      Il est donc dans l’intérêt des commerçants de ne pas rester en marge et de proposer des solutions de paiement variées à leurs clients. Worldline s’engage à accompagner tous les commerçants dans leur transformation numérique et à soutenir leur développement aux nouveaux canaux de distribution et tendances de paiement.

    • Comment comptez-vous aider les petits commerçants dans la transition vers cette nouvelle mesure ? Existe-t-il des solutions de paiement adaptées ?

      Nous sommes conscients du défi que cette nouvelle loi représente pour les marchands qui ne sont pas encore équipés d’une solution de paiement électronique. Afin de faciliter l’accessibilité du paiement électronique, nous offrons de nombreuses solutions de paiement adaptées à toutes les formes de commerce, et nous investissons dans toutes les nouvelles technologies qui peuvent aider nos clients à développer leurs nouveaux canaux de vente.

      Concrètement, afin d’aider les petits commerçants, nous proposons notamment:

      - des Packs tout-en-un à partir de 1 euro par jour (terminal inclus).

      - une solution de paiement via un lien sécurisé- Pay By Link – permettant d’accepter tous les paiements via un email, un sms ou tout autre canal de messagerie.

      - la solution de paiement Tap on Mobil (bientôt disponible en Belgique) où le smartphone du commerçant remplace le terminal de paiement ;

      - terminal de paiement XENGO à partir de 99€– efficace pour les commerçants occasionnels qui ne font pas beaucoup de transactions électroniques.

      - Try & Rent : tous les Packs Worldline pourront être testés gratuitement pendant 2 mois.

      - Vous ne savez pas quelle solution choisir? Testez notre simulateur sur masolutiondepaiement.be

      Le choix du mode de paiement électronique proposé appartient librement au commerçant. En fonction de son profil, une solution avantageuse peut être trouvée en partenariat avec Worldline.

       

    • Que dois-je faire si je ne dispose pas encore d’une solution de paiement électronique ?

      Les commerçants ne disposant pas encore d’une solution de paiement électronique peuvent prendre contact avec notre service clientèle au 02/727.88.99 (lu-ve, 9h-17h) et consulter notre offre variée de solutions de paiement électronique sur le site masolutiondepaiement.be. Nous les invitons également à faire une simulation en ligne pour définir la solution la mieux adaptée à leur profil.

       

    • Pourquoi une solution de paiement électronique ?

      - Prévenir la fraude fiscale

      - Sûr, rapide et hygiénique

      - Moins cher que le cash

      - Répondre aux comportements de paiement changeants des consommateurs belges

      - Augmenter le ticket moyen de la transaction, et donc vos revenus

      - Attirer de nouveaux clients qui souhaitent pouvoir payer de manière électronique

       

    • Pourquoi les coûts d’une transaction électronique sont-ils deux fois plus élevés en Belgique qu’aux Pays-Bas ou dans les pays scandinaves ?

      Le coût d’une transaction dépend de 3 composants:

      - Le coût d'interchange: coût versé aux émetteurs de la carte (ex. les banques)

      - Le coût du schéma de paiement: coût versé aux schémas de paiement (ex. Bancontact, Visa, etc.)

      - Le coût d’acquisition: coût versé à l’acquirer (institution financière qui traite les transactions, telle que Worldline)

      Certains coûts sont moins élevés dans nos pays voisins qu’en Belgique, tels que le coût d’interchange, ce qui explique que le coût d’une transaction électronique soit plus élevé en Belgique.

       

    • Les couts de transactions pour des petits montants ne sont pas rentables – est-ce vrai que si un client achète par voie électronique un produit à 10 cents, mes frais de transaction seront plus élevés que le prix du produit ?

      Pour les paiements Bancontact, le système le plus utilisé en Belgique, Worldline a réalisé des baisses de prix spectaculaires en 2016 allant jusqu'à 60 % pour les paiements Bancontact jusqu'à 5 € et 30 % pour les transactions jusqu'à 10 €. Le coût d’une transaction Bancontact jusqu’à 5 € est passé de 5 cents à 2 cents ; pour une transaction Bancontact jusqu’à 10 € il est passé de 10 cents à 5 cents. En outre, pour aider les commerçants qui effectuent beaucoup de transactions de petits montants, Worldline offre jusqu'à 2 000 transactions jusqu'à 5 € gratuites par mois dans ses Packs.

      Si le coût de la transaction est plus élevé que votre produit, nous vous recommandons de prendre contact avec notre service clientèle pour vérifier que vous bénéficiez bien de la solution de paiement la mieux adaptée à votre commerce.

       

    • Pourra-t-on interdire un paiement en dessous d’un certain montant ?

      A partir du 1er juillet 2022, tous les commerçants belges devront accepter au moins un moyen de paiement électronique, quel que soit le montant de la transaction.

      Il est bon de rappeler que le coût d’une transaction Bancontact jusqu’à 5 € n’est que de 2 cents ; pour une transaction Bancontact jusqu’à 10 € il est de 5 cents. En outre, pour aider les commerçants qui effectuent beaucoup de transactions de petits montants, Worldline offre jusqu'à 2 000 transactions jusqu'à 5 € gratuites par mois dans ses Packs.