Blog / Solutions /

Démarrez avec succès votre propre boutique en ligne avec cette check-list.

 

Default

Global Director

 

Démarrez avec succès votre propre boutique en ligne avec cette check-list.

 

En 2020, quelque 52 nouvelles boutiques en ligne ont fait leur apparition chaque jour. Plus de la moitié des nouveaux webshops ont été lancés par de petits commerçants. Vous hésitez encore à franchir le pas vers l’e-commerce ? Cette check-list va vous permettre d’aller de l’avant dans votre démarche

En 2020, les clients ont dépensé 8,8 milliards d’euros dans les boutiques en ligne belges, soit une moyenne de 81,62 euros par achat*. L’année dernière, les petits détaillants ont également franchi le pas vers le commerce électronique ; il faut dire qu’en période de confinement, il s’agissait du seul moyen pour générer des revenus. Bref, au total, ce ne sont pas moins de 20 000 boutiques en ligne qui ont ouvert leurs portes virtuelles l’an dernier.

Peut-être envisagez-vous de créer votre propre webshop. Pour vous accompagner dans votre démarche, nous avons dressé une check-list des points auxquels il convient de prêter particulièrement attention. En effet, ce n’est pas tous les jours que l’on ouvre un nouveau magasin !


1. Choisissez votre niche

Ce que vous allez vendre dans votre boutique en ligne est peut-être la première question à laquelle vous devez réfléchir. La concurrence est féroce, alors essayez de trouver ce qui vous différencie des autres lorsque vous sélectionnez vos produits.

Voici quelques astuces pour élaborer votre offre :

  • Dressez une liste des produits que vous souhaitez vendre et rendez-vous sur internet pour voir s’il vous est possible de les trouver facilement. Cela vous semble-t-il trop simple ? Alors vous devez pousser votre réflexion plus loin.

  • Adaptez votre choix de produits au groupe cible que vous avez en tête.

  • Faites varier votre offre régulièrement.

  • Proposez en ligne des produits qui ne sont pas disponibles dans votre magasin physique, mais qui correspondent à votre marque.

  • Utilisez les données des visiteurs pour affiner votre sélection de produits. Quels sont ceux qui ont été les plus consultés, quels sont les plus recherchés et les plus vendus ? Servez-vous d’un outil gratuit comme Google Trends pour vérifier régulièrement quels produits sont à la mode ou populaires et réagissez en conséquence en proposant une offre tenant compte de ces tendances. 
     

2. Créez une vitrine virtuelle attrayante

Le temps où l’on pouvait se contenter de développer un simple site web est révolu. Aujourd’hui, la barre est placée beaucoup plus haut. En effet, votre boutique en ligne est votre vitrine virtuelle, vitrine par le biais de laquelle vous voulez attirer de nouveaux clients.

À quoi devez-vous prêter attention ?

  • Prévoyez un budget suffisant et faites appel à des professionnels si nécessaire. Pensez-y : vous ouvrez un nouveau magasin et cela implique un certain nombre de frais. 

  • La première étape consiste à choisir le CMS (Content Management System) de votre boutique en ligne, les ‘fondations’ sur lesquelles vous allez bâtir votre webshop. Les plateformes d’e-commerce les plus populaires aujourd’hui sont Magento (particulièrement adaptée aux très grandes entreprises), WooCommerce (un bon point de départ pour les boutiques en ligne qui se lancent) et Prestashop (que vous pouvez facilement faire évoluer si vous débutez en la matière). Chaque système présente des avantages et des inconvénients. Faites donc votre choix en fonction de la taille de votre boutique en ligne et de vos ambitions.

  • Réfléchissez à un design attrayant qui correspond à l’image que vous voulez donner de vous en tant que détaillant. 

  • Soignez le contenu de votre boutique en ligne. Assurez-vous de disposer de belles photos et vidéos de produits, ainsi que de descriptions de produits attrayantes et adaptées à votre groupe cible. 

  • Pour sortir du lot sur la toile, votre site web doit être optimisé pour le référencement : SEO signifie ‘Search Engine Optimization’ (Optimisation du Moteur de Recherche). En utilisant les mots-clés adéquats au niveau du contenu de votre site web, vous obtiendrez un meilleur classement et serez repéré plus rapidement par les visiteurs que vous souhaitez attirer. Vous pouvez effectuer cette opération vous-même sur base d’informations trouvées en ligne, ou faire appel à un expert. 

  • Apportez une touche personnelle et racontez votre histoire dans des blogs ou des articles traitant de l’actualité. Votre contenu ne vous distingue pas seulement de vos concurrents, il vous permet également d’être classé en bonne place par les moteurs de recherche.
     

3. Pensez avant tout au client

Votre site web est désormais opérationnel. Le problème : son chargement est très lent, quant à son design sur mobile, il est carrément déplorable. Deux erreurs cruciales à ne pas commettre car rien ne fait plus fuir vos clients qu’un site web qui se traîne lamentablement (clients qui ne reviennent plus par la suite). Aujourd’hui, plus de la moitié du trafic internet s’effectue au départ d’un appareil mobile.**

Comment garder les clients sur votre site ?

  • Ayez le réflexe de penser ‘mobile’ avant tout lorsque vous créez votre site et veillez à ce que vos pages se chargent rapidement. Vous pouvez le faire en concertation avec le concepteur de votre site web. 

  • Optimisez l’expérience client grâce à une navigation aisée sur le site, une structure logique qui guide le client de manière fluide du début à la fin du processus d’achat. 

  • Communiquez clairement au sujet de votre politique de retour.

  • Sur votre site, accordez une place privilégiée à vos coordonnées. Rien n’est pire pour vos clients que de devoir chercher en tous sens le moyen de vous contacter. 

  • Si vous choisissez de proposer un site web en deux langues ou plus, assurez-vous que vos traductions soient à jour. Ne traduisez pas seulement tous vos textes et descriptions de produits, mais aussi les balises alt de vos illustrations. Rédigez vos textes de base de la manière la plus neutre possible sur le plan culturel en évitant les références aux situations locales.


4. Un check-out convivial

Un processus de check-out fluide et convivial est essentiel à la réussite d’une boutique en ligne. Chaque détail peut faire la différence entre l’achat et le décrochage, alors effectuez des recherches sérieuses avant de choisir votre plateforme. Expérimenter et tester, tel est le message pour améliorer votre conversion.

  • Veillez à proposer les méthodes de paiement les plus courantes. Si vos clients viennent principalement de Belgique et des Pays-Bas, vous devriez accepter Bancontact, Mastercard ou Visa, PayPal et IDEAL. Ces modes de paiement courants se trouvent dans les solutions pour les paiements en ligne de Worldline.

  • Assurez-vous que la connexion entre votre fournisseur de services de paiement et votre boutique en ligne fonctionne sans accroc. Choisissez pour ce faire les solutions de paiements en ligne Worldline dans votre webshop.

  • Communiquez clairement à chaque étape du processus de check-out : à propos des frais d’envoi et des méthodes d’expédition, de la sécurité de votre processus de paiement, du délai de livraison estimé, des options de retour, etc.

  • Pratiquez l’upselling (incitation à acheter des produits au prix plus élevé) en permettant aux clients de sauvegarder des produits ou leur panier dans une liste de desiderata. Vous pouvez également leur proposer des produits correspondant à leur panier pendant le processus de paiement. 

  • Avant d’ouvrir votre boutique en ligne, faites un test pour savoir si tout fonctionne correctement.

  • Ne laissez rien au hasard ! Essayez de savoir ce qui fonctionne en apportant quelques petites modifications et rectifiez le tir en vous basant sur des données.
     

5. N’oubliez pas votre stratégie en matière d’e-commerce

Dernière chose et non des moindres : comment faire savoir au monde et surtout à votre public cible que votre boutique en ligne existe ? En communiquant beaucoup, surtout en ligne, mais aussi hors ligne :

  • Dans votre magasin physique, indiquez clairement que vous disposez d’une boutique en ligne et que votre approche est dorénavant celle de l’omnicanalité. Soyez créatif ! Lorsque les magasins ont été fermés l’an dernier, les responsables de la boutique Mieke shop ont trouvé toutes sortes de solutions inventives pour renforcer le lien avec leurs clientes, en ligne et hors ligne.  

  • En ligne, capitalisez sur les bons canaux de médias sociaux. Vous pouvez utiliser la fonction Boutique sur Facebook et Instagram. C’est pratique pour les clients qui veulent acheter immédiatement ! Nathalie Van Buggenhout, créatrice de la boutique Amalfi, par exemple, travaille énormément sur ses canaux de médias sociaux. Vous pouvez lire ses conseils ici.

  • Engagez un dialogue avec vos clients. Répondez régulièrement aux messages et aux réactions. Votre boutique en ligne a-t-elle reçu un commentaire négatif ? Découvrez ici la meilleure façon de réagir. 

  • Veillez à ce que votre contenu en ligne soit bien référencé par les moteurs de recherche : pensez SEO, SEO, SEO ! Un bon tuyau : vous pouvez facilement trouver des mots-clés pertinents à l’aide de l’outil Keywords everywhere.

  •  Pratiquez la preuve sociale (social proof) : servez-vous des avis de clients ou d’influenceurs, par exemple. Pourquoi ? Lisez-en la raison ici. 
     

Comme vous pouvez le constater, la mise en place d’une boutique en ligne prend du temps. Rassurez-vous, personne ne peut tout faire tout seul. Sous-traitez ce que quelqu’un d’autre peut faire mieux que vous, voire même moins cher. Vous aurez alors plus de temps à consacrer aux choses auxquelles vous pouvez apporter une vraie valeur ajoutée ! Pour un traitement fluide et sécurisé de vos ventes, vous pouvez dans tous les cas compter sur Worldline comme partenaire de paiement. Nous proposons de nombreuses solutions de paiement destinées à l’e-commerce. N’hésitez pas à nous contacter pour obtenir plus d’informations !

Les organisations d’entrepreneurs et celles qui soutiennent le commerce électronique en Belgique (comme Safeshops par exemple) peuvent également vous aider avec des conseils et une assistance plus détaillés. N’hésitez pas à demander l’aide de professionnels de l’internet lors de votre passage à l’e-commerce !

 

* Chiffres du baromètre de commerce électronique de Safeshops.

** Accélération digitale, Telenet.