Blog / Actualité /

Paiement sans contact : 3 mythes démentis

 

Peter Goettler

Global Director

 

Paiement sans contact : 3 mythes démentis
 

En tant que commerçant, vous avez sans doute remarqué au cours de 2020 – année COVID-19 – que les paiements sans contact étaient de plus en plus fréquents. 45 % de tous les paiements Bancontact s’effectuent désormais sans contact. Ce mode de paiement présente en effet de grands avantages. Pourtant, les paiements sans contact font encore l’objet de préjugés. Comment convaincre ? En infirmant les trois principaux mythes qui courent leur propos.

Les paiements sans contact sont rapides, sûrs et hygiéniques. Le commerçant que vous êtes en est déjà convaincu, tout comme bon nombre de vos clients. En un clin d’œil, ils paient avec leur carte, leur smartphone ou un ‘wearable’. Il suffit de l’approcher du terminal de paiement et hop ! Super pratique pour vous, et vos clients : ils repartent rapidement, votre temps d’attente est moins long et vous engrangez donc davantage de transactions. Tout le monde y gagne, peut-on dire ! 

Pourtant, tout un chacun n’est pas encore convaincu des avantages des paiements sans contact. Logique, puisqu’il s’agit d’une technologie assez récente et que tout le monde ne sait pas comment elle fonctionne. Voici des arguments qui vous permettront, en tant que commerçant, de démentir les trois principaux mythes relatifs aux paiements sans contact.
 

Mythe 1

Des malfaiteurs peuvent facilement voler l’argent des cartes sans contact.


Certains clients inquiets vous l’ont peut-être déjà dit. En payant sans devoir entrer de code PIN, ne rend-on pas la tâche un peu trop facile aux voleurs potentiels ? Quelle est la probabilité que des malfrats se promènent avec un terminal de paiement et qu’ils le posent discrètement contre votre sac à main ou votre poche de pantalon, dans l’espoir de pouvoir ainsi vous voler votre argent ? Elle est très faible, comme on le voit en pratique.

En tout état de cause, ce genre de fraude n’a jamais eu lieu, et ce pour deux bonnes raisons. Premièrement, le voleur ne peut voler qu’un maximum de 50 euros par transaction, et deuxièmement, où trouverait-il un terminal de paiement ? On ne s’en procure pas n’importe comment. Le voleur devrait donc se donner beaucoup de mal pour un faible résultat. De plus, les transactions électroniques sont traçables à 100 %. Ce type de fraudeur serait donc immédiatement repéré. Vos clients ne doivent donc pas s’inquiéter qu’un tel scénario puisse se produire.
 

Mythe 2

Les cartes sans contact permettent aux fraudeurs de copier les données de ma carte.


Autre préoccupation : est-il possible que des voleurs astucieux, grâce à la technologie sans contact, puissent faire une copie de ma carte et l’utiliser pour effectuer eux-mêmes des paiements ? La réponse est clairement non. En effet, les transactions sont doublement protégées par deux systèmes de cryptage. Les seuls organismes qui peuvent voir les paiements de vos clients sont les banques et les institutions financières.

Même si un fraudeur parvenait à contrefaire les données de la carte bancaire ou du wearable de votre client, les systèmes des services de paiement le détecteraient immédiatement et rejetteraient la transaction.

Bon à savoir : aucune information vous concernant ou relative à votre adresse n’est jamais stockée sur votre carte ou votre appareil de paiement. Les fraudeurs ne seront donc jamais en mesure de voler votre identité via une carte de paiement.
 

Mythe 3

Si je perds mon wearable, je perds aussi mon argent.

Que doit faire votre client en cas de vol ou de perte de sa smartwatch ou autre wearable ? Peut-on également les bloquer comme une carte bancaire ou un smartphone ? Dans le cas d’un wearable, votre client doit désactiver la fonction de paiement de celui-ci via l’application bancaire. Si votre client oublie de le faire, il ne court toutefois aucun risque que son compte soit vidé. Le montant maximum dont il pourrait s’agir est de 50 euros, car pour les montants supérieurs, vous devez saisir un code PIN pour confirmer le paiement. Les risques sont donc heureusement assez limités dans ce scénario.

 

Vous avez d'autres questions relatives au paiement sans contact? N'hésitez pas à consulter notre page Web.

Saviez-vous que l'achat d'un terminal Worldline est fiscalement déductible? Plus d'informations ici.