Blog / Tendances /

En faire plus avec les bracelets intelligents

 

Default

Global Director

 

En faire plus avec les bracelets intelligents

Vous en avez certainement déjà vu lors d'évènements sportifs ou de festivals : ces bracelets qui vous permettent de payer ou d’accéder à une zone spécifique. Mais ils ont beaucoup plus à offrir, et cela David De Wever le sait bien, lui dont la scale-up anversoise PlayPass a lancé le bracelet intelligent sur le marché belge en 2012.

PlayPass, c’est quoi ?

David De Wever : « PlayPass est plus qu'une simple technologie, c'est une plateforme qui permet aux organisateurs d'avoir une meilleure vue sur le déroulement opérationnel de leur évènement. Cela va donc bien au-delà des simples bracelets. Nous améliorons et facilitons l’expérience événementielle pour toutes les parties impliquées. L'organisateur peut ainsi communiquer avec le visiteur via notre plateforme. Les visiteurs, quant à eux, peuvent utiliser la plateforme pour personnaliser et enregistrer leur billet, et pour télécharger de l'argent via le cloud. Notre objectif ? Simplifier et faciliter le parcours client. Ce n'est pas le client qui doit s'adapter à votre situation, mais l'inverse.

Quel est votre public cible ?

David : « Le secteur du divertissement. Plus précisément, les organisateurs d'évènements musicaux et sportifs et les exploitants de stades. Nous pouvons adapter notre produit en fonction du type de client ou du type d'évènement. »

Qu’est-il possible de faire avec ce bracelet ?

David : « Le bracelet fonctionne comme une sorte de clé donnant accès à une zone spécifique selon que vous soyez un simple visiteur, un fournisseur ou une personne VIP. Une deuxième application consiste à utiliser le bracelet comme un porte-monnaie. Vous pouvez le lier à votre carte de crédit ou à votre carte bancaire et payer facilement lors de l'évènement. Un troisième volet est davantage social. Le bracelet vous permet de participer à des activités amusantes, des concours et autres événements sur site. »

Ce type de bracelet collecte donc pas mal de données relatives aux visiteurs ?

David : « Il s'agit d'une technologie passive, ce qui signifie que nous ne traçons pas les utilisateurs, mais que nous enregistrons uniquement les données liées à leurs comportements. Par exemple, lorsqu'ils participent à un concours ou scannent leur bracelet pour entrer dans une zone en particulier. Les utilisateurs peuvent également participer à des actions sans s'inscrire ou se servir uniquement de leur bracelet pour payer. La confidentialité est garantie. Les données récoltées pour un même utilisateur se rendant à plusieurs évènements différents ne sont pas fusionnées non plus. Il faut imaginer qu'en 2012, beaucoup d'organisateurs ne savaient pas qui assistait à leur événement, et encore moins quand les visiteurs arrivaient, où ils se rendaient, de quelle manière ils consommaient… Toutes choses qui sont possibles désormais avec notre bracelet. Et grâce à cette nouvelle technologie, vous pouvez offrir à vos visiteurs des services et des produits supplémentaires personnalisés, créant ainsi une valeur ajoutée pour votre évènement. »

bracelet intelligent

Outre la collecte de données personnelles, le bracelet intelligent présente-t-il d'autres avantages ?

David : « Bien sûr ! Votre chiffre d'affaires augmente parce que vous êtes moins confronté à la fraude et aux erreurs, et parce que la connaissance du comportement de vos visiteurs vous permet d'adapter votre offre en conséquence. Vu que nous travaillons hors ligne, des milliers de transactions peuvent être traitées en permanence dans un laps de temps très court, ce qui est aussi super important lors d'évènements. Enfin, pour les utilisateurs, ce bracelet est tout simplement très facile et rapide à utiliser. Ils peuvent recharger leur bracelet de manière automatique, leur évitant de devoir faire la file aux distributeurs d’argent.»

 

Comment cela fonctionne-t-il ?

David : « Le bracelet fait appel aux technologies suivantes : RFID (identification par radiofréquence) et NFC (communication en champ proche). La même technologie que celle utilisée pour les paiements électroniques sans contact. La façon dont nous l'utilisons était novatrice en 2012. Avec notre bracelet, nous créons un système en boucle fermée, qui rend les transactions financières encore plus rapides et plus faciles. En effet, vous ne devez pas entrer à chaque fois votre code lorsque vous effectuez un paiement. Mais soyez rassuré, le système est tout aussi sécurisé. »

Vous aussi, vous voulez apprendre à mieux connaître vos clients ?

Un bracelet intelligent combine différentes fonctionnalités qui vous offrent, en tant qu'organisateur d'évènements, de nombreuses autres possibilités pour améliorer l'expérience de vos visiteurs.

Pour plus d'informations, rendez-vous sur www.playpass.be ou contactez Playpass via info@playpass.be

PlayPass en chiffres

  • En 2018, plus de 5 millions de bracelets avaient déjà été utilisés depuis 2012.
  • Objectif à atteindre en 2019 : mise sur le marché de 4 millions de bracelets.
  • Plus de 104 millions d'euros de transactions ont été traités en 2018.
  • Forte variation des dépenses par région : au sud, moyenne de 20 euros par jour ; au nord, moyenne de 60 euros par jour.
  • PlayPass collabore avec Rock Werchter, le RSC Anderlecht, Lollapalooza Berlijn...